Lire attentivement

Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a pris part ce jour au Sommet des dirigeants mondiaux sur l’action et l’utilisation des terres dans le cadre de la 26ème Conférence des Parties sur les Changements Climatiques (COP 26) à Glasgow, en Écosse.

 

Réunissant plusieurs Chefs d’État et de Gouvernement et experts mondiaux sur les questions environnementales, ces assises ont été l’occasion pour les dirigeants mondiaux de définir des stratégies visant à préserver et développer des économies forestières durables à travers la planète et en particulier dans les pays en développement.

Aux côtés de ses Pairs à l’instar de Joe Biden, Président des Etats Unis d’Amérique, de Boris Johnson Premier Ministre du Royaume d’Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord, de Félix Tshisekedi, Président de la République Démocratique du Congo, de Narendra Modi, Premier Ministre indien entre autres dirigeants, le Président Ali Bongo Ondimba a dans son discours de circonstance attiré l’attention des participants sur la nécessité de mettre en œuvre des politiques de financement, de gestion et de protection des forêts au regard des exploitations illégales de celles-ci dans certaines parties du monde.

Tout en soulignant la spécificité du Gabon dont les forêts absorbent une grande quantité de dioxyde de carbone grâce à ses grandes étendues d’aires protégées (soit 88 % du territoire national) et sa biodiversité, le Numéro un gabonais a invité les dirigeants du monde à investir de manière responsable dans l’économie du bois de notre pays.

Revenant sur le rôle important joué par le Bassin du Congo dans la stabilisation du Continent africain et du reste du monde, le Chef de l’Etat a exhorté ses Pairs à une mutualisation de leurs énergies afin de lutter contre le réchauffement climatique, et de préserver ces écosystèmes pour le bien être des générations futures. ‘’ Si nous voulons que nos forêts survivent, elles doivent être précieuses pour notre nation. J’exhorte le monde à se tenir à nos côtés dans nos efforts pour protéger et comprendre nos écosystèmes forestiers.’’ A-t-il déclaré.

Partager