Infrastructures : le Chef de l’Etat lance les travaux de construction du siège de la COBAC à Libreville

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Infrastructures : le Chef de l’Etat lance les travaux de construction du siège de la COBAC à Libreville




Après avoir posé les fondements d'une succursale de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) à Mouila le 9 décembre dernier, le Président de la Transition a pris part ce jour à la cérémonie de pose de la première pierre de l'immeuble du siège de la Commission Bancaire de l'Afrique Centrale (COBAC) de Libreville.

Cette cérémonie richement symbolique a vu la participation du Vice-Président de la Transition,des membres du gouvernement, des autorités municipales de la commune de Libreville, des commissaires de la
COBAC, des directeurs d'établissements bancaires, de crédits et de micro finances.

Sis au Boulevard Triomphal , sur la rue Jean Félix Mamalepot, premier Président de la COBAC et ancien gouverneur de la BEAC décédé le 12 décembre 2012, ce futur édifice s'étendra sur plus de 16 000 mètres carrés, 50 mètres de hauteur, et sera composé d'un immeuble de 7 étages comprenant 150 bureaux, 400 postes de travail, une salle de restauration, une médiathèque, une infirmerie et une salle de sport entres autres commodités. Ce bâtiment sera par ailleurs alimenté en énergie solaire à partir de 504 panneaux photovoltaïques.

Pour rappel, la COBAC est un organe de la CEMAC créé le 16 octobre 1990 par les Etats de l’Afrique Centrale dans un contexte de restructuration du système bancaire et de réforme du dispositif de surveillance des établissements de crédits. La décision de l'implantation de son siège au Gabon avait été prise à l'issue de la Conférence des Chefs d'Etat de la CEMAC qui s'était tenue à Malabo en Guinée Equatoriale le 25 juin 1999.

Elle a pour mission de veiller au respect par les établissements de crédits des dispositions législatives et réglementaires édictées par les autorités, par la Banque ou par elle-même et qui leur sont applicables, et de sanctionner éventuellement les manquements constatés.

Elle dispose donc d'un pouvoir administratif, réglementaire, de contrôle et de sanction et accomplit ses missions en tenant compte des mutations de l'environnement international et de l'objectif d'intégration financière de la sous-région qui lui est assigné dans la convention de l'Union Monétaire de l'Afrique Centrale .

Financée sur les ressources propres de la BEAC, la construction de ce siège au Gabon participera au rayonnement des institutions et organes bancaires de la communauté d'une part, et permettra de générer de nombreux emplois directs et indirects avec le recrutement de nombreux gabonais, et d'augmenter ainsi les capacités humaines et techniques au service de la CEMAC d'autre part.

La participation du Chef de l’Etat à cette cérémonie ainsi qu'à celle du lancement des travaux de construction d'une succursale de la BEAC à Mouila témoigne du grand intérêt qu'il porte à la communauté et à la coopération monétaire entre les six États de la CEMAC qui contribue au développement économique des États de la sous-région au bénéfice de leurs peuples respectifs.