Lire attentivement

Le Gabon est en passe de concrétiser la vision « Gabon bleu » du Chef de l’État, S.E. Ali Bongo Ondimba, en matière de gestion durable des pêcheries, à savoir : « le débarquement de 100% des productions issues de la haute mer sur le territoire national » grâce à la mise en place d’un terminal de pêche au port d’Owendo, au transbordement/débarquement du thon et au renforcement des capacités des acteurs aux nouvelles techniques de manutention et de valorisation des produits de la pêche thonière.

Qu’est-ce que c’est le « transbordement de thon » et quelle est l’utilité de cette technique ?

Le transbordement est le fait d’assurer le transfert du thon pêché en haute mer d’un navire de pêche à un autre navire cargo. Cette technique qui sera bientôt effective au Gabon va permettre le débarquement de 100% de nos ressources halieutiques. Ce qui n’était pas le cas par manque d’infrastructures portuaires appropriées. Le débarquement de thon péché au Gabon s’effectuait dans d’autres ports éloignés et situés au Nord du Golfe de Guinée.

Un nouveau terminal dédié à la pêche

Le nouveau mémorandum signé par la Ministre de la Pêche lors de l’inauguration du Terminal de pêche au New Owendo International Port (NOIP) avec GSEZ Ports, vise à asseoir une industrie halieutique forte au Gabon. Le nouveau terminal de pêche devrait significativement contribuer à combler le déficit en produits halieutiques estimé à 40% de la demande nationale, participant ainsi à la lutte contre la vie chère.

L’essor économique via le Gabon halieutique

Le projet de transbordement impacte directement plusieurs secteurs économiques notamment par la création de nouveaux métiers tournant autour des services portuaires spécifiques au débarquement des produits de la pêche, à la transformation et à la distribution des produits sur le territoire national.

Partager