Lire attentivement
Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,
Mesdames et Messieurs les Chefs de Missions Diplomatiques et Postes Consulaires,
Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales,
Distingués Invités, Mesdames et Messieurs,
Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,

Il m’est agréable, ce jour, de recevoir le Corps Diplomatique à l’occasion de la Cérémonie d’échanges des Vœux de Nouvel An, au regard du prix que j’attache au raffermissement des liens d’amitié et de coopération qui existent entre le Gabon et chacun des Etats et Organisations que vous représentez.

Je suis particulièrement sensible aux propos aimables que vous venez de tenir à mon endroit, out comme il m’est agréable de recevoir les Vœux que vous venez de formuler pour le Peuple gabonais, le Gouvernement de la République, Madame la Première Dame du Gabon, et Moi-même, en ce début d’année 2020.

Veuillez trouver en retour, l’expression de mes sincères remerciements, ainsi que mes Vœux de santé, de bonheur, de paix et de prospérité pour vous-même, vos familles et tous ceux qui vous sont chers.

Mes souhaits, s’adressent également à vos Chefs d’Etat respectifs, ainsi qu’aux Responsables des Organisations Internationales, que vous représentez.

Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,

Vous avez dans votre adresse noté et salué l’engagement et la détermination constante de Madame la Première Dame du Gabon en faveur du bien-être de l’ensemble de ses compatriotes, particulièrement les plus vulnérables.

Aussi, voudrais-je vous remercier, en son nom, pour cette reconnaissance que vous n’avez de cesse de lui témoigner.

Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,

En 2017, en ma qualité de Président en Exercice de la CEEAC, je réaffirmais devant vous, mon engagement à poursuivre, avec mes Pairs, la recherche de solutions aux problématiques majeures de notre Organisation communautaire.

En observateur avisé, l’ensemble du Corps Diplomatique accrédité au Gabon, a ainsi pu suivre notre intense activité diplomatique, dont l’issue a été, l’adoption et la signature, le 18 décembre 2019, des textes consacrant la Réforme Institutionnelle de la CEEAC.

Notre activité diplomatique, nous a également permis de réaffirmer nos engagements en matière de lutte contre les changements climatiques, et la préservation de l’environnement, notamment à la COP 25. Le Gabon s’est vu confier, dans ce cadre, le mandat de diriger, coordonner et harmoniser les positions africaines, lors des prochaines négociations sur le Climat.

Les questions de paix et de sécurité ont enfin été au cœur de notre action durant l’année écoulée.

Ainsi, comme vous l’avez si bien relevé, mon pays a pris une part active aux travaux de la dernière réunion du Comité Consultatif Permanent des Nations Unies, chargé des Questions de Sécurité en Afrique Centrale (UNSAC), dont il a intégré le Bureau.

La lutte contre le terrorisme et les problématiques de criminalité transfrontalière ont également été au centre de nos préoccupations. Elles ont régulièrement fait l’objet des échanges que j’ai eus avec mes Pairs, à la faveur des différentes visites d’Amitié et de Travail qu’ils ont effectuées en République Gabonaise, durant l’année écoulée.

Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,

En 2017, j’annonçais la tenue d’un dialogue inclusif entre toutes les forces vives de la Nation, et j’invitais la Communauté internationale à nous accompagner dans ce processus, dont l’objectif final est la consolidation de notre démocratie, de l’Etat de droit, de la bonne gouvernance et du développement.

Depuis lors, le Dialogue Politique d’Angondjé s’est tenu et a abouti à d’importantes réformes, notamment la mise en place d’une Cour Constitutionnelle dont les membres ont désormais un mandat unique de neuf (9) ans, les révisions du Code pénal et du Code de la Communication et la mise en place du Centre Gabonais des Elections (CGE).

Le Gouvernement de la République, sur mes instructions, poursuit la mise en œuvre des Actes d’Angondjé. La tenue du Dialogue Politique Intensifié avec l’Union Européenne et ses conclusions, dont le Corps Diplomatique se félicite, participe ainsi du renforcement constant de notre démocratie.

Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,

Comme vous le savez, j’attache du prix au renforcement de notre démocratie et à la consolidation de l’Etat de droit au Gabon. C’est- à-dire au respect scrupuleux de la loi par tous. Au Gabon, nul n’est au-dessus de la Loi.

A cet égard, je note que vous saluez les efforts de probité que j’exige aujourd’hui, plus que par le passé, de toute personne détentrice d’une charge publique. Ma récente adresse à la Nation traite fort justement de ces questions.

C’est aussi le sens qu’il faut donner aux différentes réformes que vous avez évoquées, que conduit le Gouvernement de la République, en matière de gestion des finances publiques, de santé, d’éducation et de sport, toutes choses qui assurément, concourent à donner au Gabon la place qui lui revient dans le concert des Nations.

Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique,

Mesdames et Messieurs,

Avant de clore mon propos, je souhaiterais remercier chacun d’entre vous pour votre disponibilité, et vous assurer en retour de la mienne et de celle du Gouvernement de la République, pour hisser à un niveau supérieur notre coopération multiforme.

Je souhaite à toutes et à tous une bonne et heureuse année 2020. Je vous remercie.

Partager