Discours du Président de la République à l'occasion du rachat d'ASSALA

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Discours du Président de la République à l'occasion du rachat d'ASSALA




 

Gabonaises, Gabonais, mes chers compatriotes, 


Comme vous le savez, le pétrole représente 60% des recettes fiscales et 80% des revenus d'exportation du pays. C'est dire que notre économie dépend fortement de la vente de l'or noir. 


Pour rappel, les premières missions de reconnaissance et de recherches pétrolières datent de 1931, financées par le Gouvernement général de l'Afrique Equatoriale Française ( AEF) depuis le Cap Lopez.


 En 1956 est découvert le premier champ pétrolier d'Ozouri au sud de Port-Gentil. Une année plus tard, en 1957, la première exportation du pétrole brut gabonais est effectuée par la société des pétroles de l'AEF.

Après les indépendances, l'exploitation et l'exportation du pétrole ont été confiées aux compagnies pétrolières étrangères, tous champs confondus. En d'autres termes, notre pétrole a toujours été produit et exporté par des partenaires étrangers.


Mes chers compatriotes,


Au lendemain du coup de la libération du 30 août 2023, les Forces de Défense et de Sécurité, réunies au sein du Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions (CTRI), avait pris l’engagement de redonner au peuple gabonais sa dignité et de restaurer la souveraineté de notre pays. 


Lors de mon adresse à la Nation, le 31 décembre 2023, je m’étais engagé à faire valoir le droit de préemption de l’État pour le rachat de la société ASSALA ENERGY, deuxième compagnie pétrolière au Gabon, dont la production est de 52 000 barils par jour.


Cette décision obéit au besoin d'améliorer nos recettes, le niveau des réserves de change du Gabon, par conséquent celui de l’ensemble de la CEMAC, et de créer plus d'emplois. Cette action aura pour effet de renforcer notre monnaie commune.


Nous serons aussi capables de mettre en exploitation d'autres puits pétroliers non exploités à ce jour pour des raisons de stratégie commerciale.

 

 

Mesdames et messieurs, mes chers compatriotes,


Cette opération de rachat s’est déroulée en deux phases. La première a consisté, le 15 février 2024, à la signature du contrat d’achat entre Gabon Oil Company et le fonds de pensions américain Carlyle. Un dépôt de garantie d’environ 123 milliards de FCFA avait été effectué. 


La seconde phase, quant à elle, a consisté à  régler, le 21 juin dernier, les 513 milliards de francs CFA restants et 12 milliards de francs CFA de frais de droit de tirage. Cette opération historique pour notre pays a été réalisée sans obérer la dette publique. 


En effet, le mécanisme ingénieux mis en place pour la réussite de cette opération était articulé autour de Gabon Oil Company (GOC), utilisé comme  véhicule financier stratégique au service de notre pays.


Gabonaises, Gabonais, 


Par cet acte de rachat, le Gabon vient de se réapproprier, 67 ans après, une part importante de son pétrole. Il nous permet désormais de produire 25% de la production nationale. C’est sans conteste une forme d’affirmation de notre souveraineté. 


En prenant la résolution de racheter la société ASSALA ENERGY, j’étais conscient de l’adversité que cela susciterait de la part de certains compatriotes et de lobbys financiers étrangers qui ne partagent pas notre besoin légitime d’indépendance économique. 

Malgré les obstacles rencontrés, les véritables patriotes sont restés unis et déterminés, gardant à l’esprit l’ambition pour notre pays de devenir producteur de notre pétrole. 


Cette acquisition, dont nous pouvons être fiers, permettra à terme d’augmenter nos recettes, nous permettant ainsi de réaliser nos nombreux projets de développement avec plus de marges. 


La réussite de cette opération qui contribue à rendre au peuple gabonais sa dignité, démontre une fois de plus la crédibilité des autorités de la Transition. 


J’invite tous les professionnels gabonais, anciens et nouveaux, du secteur pétrolier à mener une réflexion sur la création d’une Holding pétrolière nationale.


Enfin, tout en félicitant les éminents décorés, je voudrais remercier tous ceux qui ont participé, de près ou de loin, à la réussite de cette acquisition. 


Que Dieu et les mânes de nos ancêtres continuent de guider nos décisions pour le bien être du peuple gabonais. 


Honneur et fidélité à la patrie. 

Je vous remercie.