Lire attentivement

Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a reçu ce jour au palais présidentiel, le Premier Ministre Chef du gouvernement Madame Rose Christiane Ossouka Raponda, accompagné des Ministres de l’Intérieur, de la Défense Nationale et des Transports.

Les avancées dans les secteurs des infrastructures routières, de la santé, de défense et de sécurité, ont été au centre des échanges entre le Chef de l’Etat et le Premier ministre. Le Chef du gouvernement a mis l’accent sur l’évolution des travaux de la Transgabonaise dont la livraison est prévue pour 2023. Elle a également fait le point sur l’effectivité de l’assouplissement des mesures restrictives en vigueur depuis le 30 octobre dernier.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat s’est entretenu avec le ministre des Affaires Etrangères Monsieur Pacôme Moubelet Boubeya. Cette rencontre a été l’occasion pour le chef de la diplomatie gabonaise de faire un compte rendu de la mission qu’il a effectuée récemment dans la sous-région. Le Président Ali Bongo Ondimba, Président exercice de la CEEAC a obtenu de ses pairs l’accord pour la tenue de la 18e Session de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement à Libreville en fin novembre 2020.

Cette cérémonie sera marquée par la passation de charges entre le Président Ali Bongo Ondimba dont le mandat a été marqué par la reforme historique de l’institution et son homologue Sassou Nguesso de la République du Congo qui prendra officiellement la tête de la CEEAC.

Le chef de l’Etat s’est réjoui de la confiance qui lui a été accordée par ses homologues de la communauté pour la tenue à Libreville de la prochaine session de la CEEAC. A cet effet, des recommandations ont été données au ministre des Affaires Etrangères pour la réussite de cet évènement.

Notons que dans le cadre de sa nouvelle architecture, la CEEAC a permis entre autres, la création d’une zone de Libre échange en vue de faciliter le développement intercommunautaire, ainsi qu’une meilleure politique en matière de paix et de sécurité pour les peuples de la sous- région.

Partager