Le Chef de l' État reçoit un émissaire de son homologue congolais

AUDIENCE

Le Chef de l' État reçoit un émissaire de son homologue congolais




Le Président de la Transition, Président de la République, Chef de l' État, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema a reçu ce jour en audience une délégation congolaise conduite par madame Rosalie Matondo ministre de l'Economie Forestière de la République du Congo, porteuse d'un message de Son Excellence Denis Sassou Nguesso Président de la République soeur du Congo à son homologue gabonais.

En prélude à la tenue prochaine de la première conférence internationale sur l'afforestation et le reboisement qui se déroulera du 02 au 05 juillet prochain à Brazzaville au Congo, l'émissaire Congolais est venu transmettre au Chef de l'État l'invitation de son homologue.

Cette grande conférence qui réunira plusieurs Chefs d'État de la sous-région et de la planète, découle de la proposition émise par le Président Denis Sassou Nguesso en sa qualité de Président de la Commission du Climat du Bassin du Congo lors de la COP 27 qui s'était tenue à Sharm-El Cheick en Égypte en novembre 2022.

Réaffirmant la ferme volonté et la détermination de son pays à participer activement à l'effort mondial de lutte contre les changements climatiques, il avait appelé ses pairs à l'instauration d'une décennie mondiale de l'afforestation afin d'inverser le cours actuel de destruction de nos forêts.

Une idée approuvée et endossée par les Chefs d’Etat de l’ Union Africaine qui ont décidé en février 2023 de la tenue desdites assises sur cette question importante pour l'Afrique et la planète toute entière.

Répondant positivement à l'invitation de son homologue, le Président de la République qui a à coeur les questions de conservation et de préservation de nos forêts a exhorté les gouvernements gabonais et congolais à travailler ensemble en vue de trouver des solutions communes qui permettraient la gestion durable de nos forêts tout en considérant les ressources énergétiques importantes que regorgent nos forêts et également leur grande capacité de séquestration de carbone.

Abordant la question du conflit homme- éléphant, le Chef de l'État a rappelé à ses hôtes la nécessité de travailler conjointement en vue de trouver des financements innovants à travers des partenariats internationaux afin de financer la production de barrières électriques qui constituent pour l'instant l'unique solution à cette problématique commune à nos pays respectifs.