Le Chef de l’Etat prend part à la cérémonie marquant la fin du cycle académique de la 32ème promotion de l’Ecole d’Etat-Major de Libreville

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Le Chef de l’Etat prend part à la cérémonie marquant la fin du cycle académique de la 32ème promotion de l’Ecole d’Etat-Major de Libreville




Le Président de la Transition, Président de la République, Chef de l’Etat, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema a honoré de sa présence ce jour la cérémonie marquant la fin du cycle académique de la 32ème promotion de l’Ecole d’Etat-Major de Libreville en sa qualité de Chef Suprême des Forces de Défense et de Sécurité.

C’est accompagné du CTRI, du Vice-Président, du premier ministre et des membres du gouvernement que le Président de la République, Parrain de cette 32ème promotion a pris part à la cérémonie de baptême et de remise de diplômes aux impétrants.

Prenaient également part à cette cérémonie l’Ambassadeur Haut Représentant de la République Française au Gabon, les membres du Corps diplomatique, les Représentants des Organisations Internationales et les Officiers Généraux, Officiers, Sous-Officiers et Militaires du rang.

Honneurs militaires, exécution des hymnes nationaux gabonais et français, revue des troupes, remise des décorations, baptême de la 32ème promotion marquée par la désignation officielle du Parrain, remise des insignes d’Etat-Major aux récipiendaires, baptême de la place d’armes et découverte de la stèle sont les temps forts qui ont ponctué cette cérémonie.

Au bout de 9 mois de formation, les stagiaires de ladite promotion ont pu se réjouir de la révision des curricula ayant donné lieu à l’ouverture d’un Master Professionnel en Défense Sécurité et Gestion des Conflits grâce à la collaboration des autorités de l’Université Omar Bongo. Il s’agit de 59 officiers représentant 14 pays parmi lesquels le Benin, le Burundi, le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Mauritanie, l’Ouganda, la cote d’ivoire, le Sénégal et le Togo.

Pour rappel, l’EEML est née de la volonté du Gabon et la France de créer il y a 22 ans un centre d’excellence visant à dispenser l’enseignement Militaire Supérieur du 1er degré, c’est une école à vocation régionale qui a déjà formé plus de 1450 officiers de 27 nationalités différentes dont la France aux techniques d’Etat-Major. A travers l’EEML qui se veut prometteuse et opérationnelle, l’Etat gabonais apporte sa contribution à la stabilité du continent et la cohésion entre les nations.

Parrain de la 32éme promotion du Cours d’Etat-Major de Libreville et invité d’honneur, le Président de la République a rappelé que l’armée est avant tout une société transversale qui, dans sa dimension individuelle, confère aux hommes un certain nombre de valeurs. Dans sa dimension collective, elle repose sur une conjonction de compétences et de capacités opérationnelles qui requiert la complémentarité, la complicité des hommes, la solidarité dans les armes et l’esprit de cohésion pour une mission commune.

Le Chef de l’Etat a également rappelé aux promus les missions qui seront désormais les leurs et les piliers sur lesquels ils devront s’appuyer. « Votre mission sera tout d’abord de mettre en oeuvre les procédures opérationnelles nationales ou internationales complémentaires, puis, maitriser les fondamentaux de la logistique ainsi que les règles liées au déploiement d’une unité sur un théâtre d’opération, être capable et de travailler sur un Etat-Major anglo-saxon. Vos actions devront s’appuyer sur trois piliers que sont l’économie des moyens, la concentration des efforts et la liberté d’action » a-t-il déclaré.

A l’endroit du corps professoral, administratif et de soutien, le Président de la République n’a pas manqué d’adresser ses félicitations pour le travail accompli et pour avoir fait preuve de patience, d’application, de don de soi et de disponibilité tout au long de cette période avant d’exprimer sa gratitude aux différents Chefs d’Etat des pays représentés par chaque lauréat pour la confiance accordée à l’Ecole d’Etat-Major de Libreville.