Lire attentivement

Le Président de la République, S.E.M. Ali Bongo Ondimba a reçu ce jour en audience au Palais Rénovation, Monsieur Abdou Abarry, Représentant Spécial et Chef du Bureau Régional des Nations Unies pour l’Afrique Centrale (UNOCA).

Au cours de cette rencontre, l’hôte du Chef de l’Etat l’a informé de ce que Monsieur António Guterres, Secrétaire Général des Nations Unies, l’a désigné comme son Représentant Spécial au Gabon et en Afrique Centrale. Il a en outre exprimé ses remerciements à Monsieur le Président de la République pour le soutien qu’il a bien voulu lui apporter dans le cadre de sa nomination.

Cette entrevue a été pour le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, l’occasion de transmettre au Chef de l’Etat, les salutations et félicitations du Secrétaire Général des Nations Unies, qui apprécie sa capacité à maintenir le Gabon dans un climat de paix, de stabilité et de prospérité, dans un environnement complexe.

Par ailleurs, le diplomate onusien a salué la présence notre pays au Conseil de Sécurité des Nations Unies, en qualité de Membre non-Permanent ainsi qu’au Conseil des Droits de l’Homme à Genève.

Il a également salué le rôle de leadership du Président de la République sur les grands dossiers de l’heure, notamment la question climatique qui participe au rayonnement du Gabon et à sa visibilité sur la scène internationale.

Sur le volet de l’égalité des genres, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies s’est félicité de la participation de la Femme gabonaise au processus politique de notre pays. Il par ailleurs a loué le rôle du Chef de l’Etat en matière de sécurité maritime. Monsieur Abarry a sollicité les instructions du Président de la République pour pouvoir accompagner au mieux notre pays tout au long de son mandat au Gabon.

Enfin, le Chef du Bureau Régional pour l’Afrique Centrale a félicité le Gabon pour la présidence de la CEEAC qui lui reviendra en 2023. En effet, le Président S.E.M. Ali Bongo Ondimba a été l’un des artisans les plus engagés dans le cadre de la réforme de la CEEAC

Partager