La Première Dame

Femme de cœur et femme de tête, la Première Dame du Gabon s’est révélée tout au long de son parcours comme étant une véritable femme d’action qui a choisi de faire de l’investissement sur l’humain, son cheval de bataille au travers de la Fondation qui porte son nom.

Chef d’entreprise dans le secteur de la promotion immobilière pendant plusieurs années, Sylvia Bongo Ondimba devient Première Dame du Gabon le 16 octobre 2009. Par ses différentes initiatives, elle participe au développement économique de son pays.

Elle crée en 2011 la Fondation Sylvia Bongo Ondimba Pour la Famille, dont les domaines d’intervention sont centrés sur les femmes, les jeunes, l’appui à la société civile et la solidarité afin de favoriser l’autonomisation des différents acteurs de la société.

Elle amène, au terme d’un engagement résolu et d’un plaidoyer auprès des Nations Unies avec Cherie Blair et Lord Loomba, l’adoption d’une résolution instituant le 23 juin comme Journée internationale des Veuves. Au Gabon, cela se traduit par le vote de lois contre la spoliation des veuves et des orphelins et le déploiement d’un dispositif national d’aide et de secours.

Elle dirige la mise en oeuvre de la Stratégie d’Investissement Humain du Gabon dont l’objectif est de mener des actions pour lutter efficacement contre la précarité et l’inégalité sociale. Elle valorise l’importance des Activités Génératrices de Revenus (AGR) dans les différents secteurs économiques (artisanat, commerce, agriculture etc.) et met en place un Fonds National d’Aide Sociale afin de contribuer à l’autonomisation des plus démunis.

Elle place l’éducation au coeur de son engagement personnel pour la formation des leaders de demain. Elle crée les bourses d’excellence Ozavino qui engagent près de 500 000 dollars chaque année pour faciliter l’accès des Gabonais aux universités et écoles classées dans le top 100 au niveau mondial. Elle fonde l’école internationale Ruban Vert (ERV) qui offre un programme d’éducation bilingue et octroie des bourses de mérite aux élèves issus de milieux moins favorisés pour une meilleure égalité des chances.

Investissant dans le secteur de la santé, Sylvia Bongo Ondimba se positionne comme le leader en Afrique centrale aussi bien de la lutte contre le VIH sida (commissaire membre de la Commission Onusida/The Lancet) que de la prévention et détection précoce des cancers féminins. Elle contribute activement en partenariat avec l’Etat (partenariat public/privé) et d’autres Fondations à la mise en place de l’Institut de Cancérologie de Libreville. L’ouverture en août 2016 de « La Maison d’Alice » accueillant gracieusement des patients souffrant de cancer et vivant hors de la capitale afin de faciliter leur accès au centre de traitement de Libreville confirme son engagement.

En 2018, elle a pour projet de lancer une stratégie de promotion des droits de la femme et de réduction des inégalités hommes/femmes au Gabon.

download free themes
Top
×