Le Président

Ali Bongo Ondimba, Président de la République gabonaise, chef de l’Etat est un leader audacieux avec une grande ambition pour son pays. Sa gouverne, portée sur l’action, a permis au Gabon d’obtenir des résultats majeurs tant sur le plan économique que social.

Présentation

Né le 9 février 1959 à Brazzaville, Ali Bongo Ondimba est le fils de feu président Omar Bongo Ondimba et de Joséphine Nkama (devenue par la suite Patience Dabany).

De retour au Gabon après des études de droit à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Ali Bongo Ondimba a l’ambition d’assumer des responsabilités importantes pour son pays. En 1989, il accède au poste de ministre des Affaires étrangères avant d’être contraint de quitter ses fonctions avec la Constitution qui fixait dorénavant à 35 ans l’âge minimum requis pour être titulaire d’un portefeuille ministériel. Ali Bongo Ondimba n’a alors que 32 ans.

En 1999, il revient au Gouvernement en qualité de ministre de la Défense. Une fonction qu’il occupe jusqu’en 2009.

Le Cabinet

Il  a pour missions :

  • de préparer l’exécution des compétences constitutionnelles du Président de la République dans toutes les matières ;
  • de conseiller le Président de la République sur les décisions à prendre dans les domaines de compétences respectives des Services du Président de la République, en l’éclairant sur leurs répercussions politiques ;
  • d’étudier, analyser, évaluer toute question touchant aux domaines politique, juridique, diplomatique, économique, social et culturel de la vie nationale et faire des propositions au Président de la République;
  • de communiquer à la Nation les décisions prises par le Président de la République ;
  • de communiquer au Gouvernement les orientations du Président de la République sur la Politique de la Nation ;
  • de faire un suivi de l’exécution des décisions prises par le Président de la République ;
  • d’assurer avec le Secrétariat Général, l’examen des textes législatifs et réglementaires soumis au Président de la République ;
  • de soumettre au Président de la République des avis sur toutes les questions qui lui sont soumises ;
  • de suivre l’activité parlementaire et de donner des avis ;
  • de suivre l’activité gouvernementale et de donner des avis ;
  • de suivre et de traiter la correspondance du Président de la République ;
  • de fournir régulièrement au Président de la République une synthèse de l’actualité nationale et internationale ;

Conseil Suprême de la Magistrature

 

Conseils des Ministres

 

Discours

 

Top
×