Lire attentivement

Le Président de la République centrafricaine, S.E. Faustin Archange Touadera, en visite de travail et d’amitié en terre gabonaise a sollicité auprès du chef de l’Etat gabonais  le maintien des troupes gabonaises de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA)  en Centrafrique.

 

Libreville, le 14 juin 2018 – Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a reçu ce jour son homologue centrafricain, S.E. Faustin Archange Touadera dans le cadre d’une visite de travail et d’amitié.

 

« Nous sommes des frères, c’est un cri du cœur que nous percevons de la part de nos frères centrafricains et cela ne peut nous laisser indifférents. Je vais ainsi réunir le gouvernement très prochainement afin de lui transmettre des indications suite aux informations que vient de me communiquer le Président Touadera », a annoncé Ali Bongo Ondimba.

 

Aussi, les deux chefs d’Etat ont abordé entre autres les questions relatives à la situation politique et sécuritaire en République démocratique du Congo, l’intégration sous-régionale ainsi que le renforcement de la coopération bilatérale entre le Gabon et la République centrafricaine.

 

Cette rencontre entre les deux hommes, qui s’inscrit dans le cadre des consultations régulières sous-régionales, a été l’occasion pour Ali Bongo Ondimba, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), de faire un état des lieux de la situation qui prévaut en République centrafricaine. Par ailleurs, les deux chefs d’Etat se sont dit satisfaits des avancées dans la recherche de solutions définitives à la crise centrafricaine. Ainsi, la prochaine rencontre sur la question se tiendra lors d’une réunion de la CEEAC, en marge du Sommet de l’Union africaine prévu en Mauritanie en juillet prochain.

 

Saluant l’excellence des relations entre le Gabon et la République centrafricaine, le chef de l’Etat gabonais et le Président Faustin Archange Touadera, qui partagent la même ambition de redynamiser le processus  d’intégration sous-régionale, ont réaffirmé leur ferme volonté d’approfondir et de renforcer l’axe Libreville-Bangui.

Partager